Portrait de franchisée – Marie Redais

A retrouver également sur

Après 15 ans au sein d'un tour opérateur où son enthousiasme lui a fait gravir tous les échelons, Marie Redais est devenue franchisée Temporis !

Un stage à l’étranger qui lui ouvre des perspectives nouvelles

C’est à La Roche sur Yon, au cœur du bocage vendéen que Marie Redais a grandi. Au cours de sa maîtrise LEA, Marie travaille dans un camping à Jard-sur-Mer en tant qu’hôtesse d’accueil pour gagner un peu d’argent.

Un stage à l’étranger chez un voyagiste lui confirme ce qu’elle pensait : elle aime cette « sensation de liberté ». Elle trouve cette expérience loin des siens enrichissante ! « Je découvre alors les petits tracas du quotidien, comme la carte bleue qui ne fonctionne pas… Même les petites embuches qui ne font pas plaisir sur le coup m’ont fait avancer dans ce que je suis aujourd’hui ! »

Une première expérience professionnelle évolutive

En 2000, à son retour de stage, le patron du camping qui l’a accueilli lui propose un CDI pour la création d’une nouvelle société : un tour opérateur. « Je n’ai pas eu le temps de me poser la question :  j’ai donc pris l’opportunité d’une première expérience en relation avec mes études » témoigne Marie.

Son rôle : acheter tout ce dont l’entreprise a besoin pour équiper les mobil-home, organiser la commercialisation, enregistrer des réservations, recruter les saisonniers… Des tâches nouvelles, un vrai challenge et beaucoup de responsabilités : tout ce que cette jeune femme pleine d’enthousiasme aime !

« Je suis restée dans la même entreprise jusqu’en 2015, j’ai pu y évoluer, nous sommes passés de 220 mobile-home à 1 600, et de 12 campings à 52. J’ai intégré également la partie développement en Espagne et en Italie en 2010. Je pense que je serais partie sans cela. J’étais en charge du développement à l’étranger, et mes études m’ont bien aidé en ce sens ! ».

Marie gère maintenant des équipes à distance puis recrute deux personnes, ce qui constitue sa première expérience en management direct. « C’est intéressant la nature humaine, j’ai beaucoup appris au niveau relationnel grâce à ces nouvelles responsabilités ».

« J’ai décidé de construire ma famille en restant où j’étais. Je me suis toujours éclatée dans mon travail avec de nouveaux challenges, ce n’était pas tous les jours facile de gérer les déplacements qui s’enchainent d’avril à août sur l’ensemble des campings, puis de septembre à octobre par des salons commerciaux ». Son conjoint est alors un précieux relais pour leurs enfants.  

Le bon moment … celui du déclic

« A ce moment-là, je n’avais pas encore l’idée de créer mon entreprise, mais mon troisième enfant m’a donné le déclic, j’avais envie de faire autre chose, tout comme mon conjoint. ». En murissant conjointement leur projet, c’est ce dernier qui s’est lancé en premier. Le voir développer sa société n’a fait qu’accroître cette volonté : l’envie était trop forte !

« C’est là que j’ai eu mon premier contact avec Temporis. J’ai cherché « franchise » sur Google car je n’avais pas d’idées préconçues, la franchise me semblait une bonne solution, avec un concept testé. » Temporis est apparu dans ses recherches, avec 3 notions qui l’ont particulièrement attiré : gestion, management et recrutement.

Un premier contact rapide … presque trop !

« J’ai envoyé un mail et 2 jours plus tard, on me rappelait déjà ! Et là je me rends compte que cela peut aller vite, trop vite pour moi ! ». Elle décide de patienter et reprend contact avec Temporis mi-septembre. De là s’enchainent la rencontre avec Laurence, les tests de personnalité, Le parcours de sélection réciproque, et pour finir par l’ouverture de l’agence au mois de mai 2015 !

Une aide inattendue

Son ancien employeur qui ne s’y attendait pas à son départ a néanmoins été à l’écoute et l’a accompagné.

« C’est une période que je n’ai pas du tout aimé, il me manquait 10 000 €, un facteur de stress grandissant ! ». Le dernier jour, son patron toujours lui demande ce qui se passe, et en entendant ses craintes, décide de la soutenir en lui proposant de lui prêter ces 10 000 € ! Une belle preuve de confiance !

Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, elle reçoit 2 jours plus tard un appel de son assureur qui lui annonce qu’elle va pouvoir ouvrir son agence en toute autonomie ! Elle peut donc signer et ouvrir le 18 mai !

Un nouveau départ pour le meilleur !

« Je suis en adéquation avec moi-même depuis que j’ai ouvert mon agence Temporis. Pouvoir se donner à fond pour un projet qui te tient à cœur, c’est cela qui me plait dans mon quotidien ! »

Depuis un an et demi, l’agence est plus que rentable ! Marie le dit : elle ne se serait jamais installée sans franchise ! C’est pour elle un environnement rassurant, un support solide, des choses à apprendre tous les jours, des échanges avec les autres franchisés qui lui permettent de progresser. La franchise Temporis pour Marie c’est « un cadre solide pour moi-même, mais aussi mes équipes ». Marie peut ainsi partir en congés sereine, lâcher prise. Ses équipes peuvent contacter les équipes du franchiseur pour des conseils. Elle accorde de l’autonomie à ses collaborateurs qui la suivent depuis le début de son aventure !

Quand l’aventure Temporis devient familiale

Marie souhaite aujourd’hui partager son projet avec son conjoint ! Aurélien l’a soutenu dans chacune des étapes Temporis, et souhaite aujourd’hui apporter son expérience commerciale pour renforcer le développement de l’agence de La Roche-sur-Yon.

« Par ailleurs, j’envisage d’ouvrir d’autres points d’accueil et points de contact, avant d’ouvrir une agence Consulting, car le marché s’y prête. »